On n'abdique pas l'honneur d'être une cible.” Note de lecture de Xavier de Cacqueray à l'âge de 15 ans.

Carrière militaire:
Entré à l’E.S.M.I.A. en octobre 1948, et après un stage initial en corps de troupe au 39ème Régiment d’Artillerie de Metz, il est affecté en 2ème année à la 2ème compagnie, 4ème section.
À la sortie de l’E.S.M.I.A., il fait choix de l’Arme Blindée et Cavalerie.
1ère affectation d’officier : 1er Régiment de Hussards.
Il rejoint l’Extrême-Orient, le 16 octobre 1952 au 2ème Groupement Amphibie du 1er Régiment Étranger de Cavalerie. Fin de séjour le 14 janvier 1955.
Il est affecté au 1er Régiment de Spahis Marocains aux Forces Françaises en Allemagne (F.F.A.) le 1er avril 1955, qui part au Maroc le 11 octobre 1955.
Il est muté en Algérie au 4ème Régiment de Chasseurs à cheval le 9 septembre 1957 puis promu capitaine le 1er juillet 1958.
Il est tué au combat le 28 septembre 1958 à la mechta Keniouia, commune de Oued-Athménia (secteur de Constantine).

Citations:
Citation à l’ordre de la Division (O.G. 192/ IVème R.M. du 21 mars 1947) :
“Fidèle héritier du patriotisme ardent de sa famille, a, pendant l’occupation et malgré son jeune âge, constamment lutté contre l’allemand et fourni des renseignements importants à la Résistance. Dans la nuit du 22 au 23 septembre 1943, trompant la surveillance ennemie, a pénétré par effraction dans les locaux du poste frontière de Saint-Macaire, en a détruit et enlevé les installations téléphoniques, s’est emparé de carnets et documents importants qu’il a fait parvenir à l’O.R.A. Mérite d’être cité en exemple pour son courage et son esprit de décision”.
La présente citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre 1939-1945 avec étoile d’argent.

Citation à l’ordre de la Division (O.G. 2941/ FTNV du 30 septembre 1953), comportant l’attribution de la Croix de Guerre des T.O.E. avec étoile d’argent : “Jeune officier de Légion aussi modeste que brave. Le 28 août 1953, commandant les sections de tête de son escadron porté amphibie, a abordé successivement 5 villages du Tien Lang (Nord Viêt- Nam), défendus par l’ennemi. Attaquant à 14 heures le village d’An Thong où s’était concentrée la résistance rebelle, a entraîné ses sections vers la brèche ouverte dans les défenses par le feu des L.V.T. d’un élan irrésistible, malgré la densité du feu ennemi et ayant de l’eau jusqu’à mi-corps. Menant pendant cinq heures un âpre combat de rues dans le village exceptionnellement fortifié, n’a cessé au milieu des éclaireurs de pointe de renseigner son capitaine avec la plus grande exactitude, permettant à celui-ci d’orienter sa manœuvre, de ramener ses tués et blessés, de récupérer 8 cadavres V.M. . A été à la base d’une très belle action d’infanterie de choc.”

Citation à l’ordre de l’Armée (Décision 38, J.O. du 3 août 1954) :
de Cacqueray Valménier , Xavier Marie Joseph Amable, lieutenant (TM) au 2e G.A. :
“Jeune officier, commandant les éléments portés de son escadron, énergique et dynamique, toujours à la pointe du combat, s’est fait maintes fois remarquer du 15 octobre 1953 au 15 février 1954 dans la région de Giang Khau, Phu Ly et Nam Dinh (Nord Viêt-Nam). Notamment le 19 octobre à Nu Nhi a, par son action menée avec sang-froid et un total mépris du danger, anéanti un groupe fortement retranché au centre du village, s’emparant d’un F.M. et de 3 fusils. Les 24 et 25 novembre à Rhoan Thon et Nguyen Doai, bien que légèrement blessé, a récupéré un fusil-mitrailleur et 16 fusils, tuant 15 rebelles et faisant 20 prisonniers. S’est tout particulièrement distingué le 8 février 1954 à Noi Che pendant l’assaut donné au village. Les chefs de groupe de tête ayant été, l’un tué, l’autre blessé, a par sa fougue entraîné en avant ses pelotons, mettant personnellement hors de combat des rebelles et récupérant plusieurs armes.”
Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre des T.O.E. avec palme.

Citation à l’ordre de l’Armée (Décision 58, J.O. du 5 novembre 1954) :
de Cacqueray Valménier, Xavier Marie Joseph Amable, lieutenant (TM) au 2e G.A. :
“Officier de grande classe qui a fait preuve de belles qualités militaires. Sévèrement blessé le 9 avril 1954 à Hung Nhuong Thuing Trang (Nord Viêt-Nam), lors de l’attaque de nuit de bivouac, a continué à diriger efficacement la défense avec le plus grand calme. Ne s’est laissé évacuer que sur ordre une fois le jour levé. S’est à nouveau distingué le 21 mai 1954 lors de la prise du village de Dai Kien (Nord Viêt-Nam), solidement tenu par une compagnie régulière. Commandant 3 pelotons à pied a su manœuvrer l’adversaire, infiltrant ses éléments, brisant des contre-attaques, faisant réduire progressivement toutes les résistances. S’est emparé du village après 3 heures de violents combats, dénombrant 45 tués, 20 prisonniers et récupérant 26 armes dont 1 canon de 57 sans recul, 2 mitrailleuses et 1 fusil-mitrailleur. ”
Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre des T.O.E. avec palme.

Croix de la Valeur Militaire avec une citation à l’ordre de l’Armée accompagnant la promotion au grade d’officier, dans l’ordre de la Légion d’Honneur :
“Brillant commandant d’unité, déjà réputé pour sa bravoure et sa ténacité, s’est distingué le 2 mars 1958, lors d’un coup de main mené par les élèves-gradés dans le douar Sarraouia (secteur de Constantine) et le 26 mars dans le Chettabah (secteur de Constantine). Lors de la reconnaissance d’officiers effectuée le 3 septembre 1958 dans la région de Djemila (secteur de Mila), a pris une part déterminante à la destruction d’un groupe rebelle, montant avec une poignée d’hommes à l’assaut d’une ferme fortifiée où l’adversaire laissait 4 tués et 2 armes de guerre. Le 28 septembre 1958, à la tête d’une patrouille de nuit au nord d’Oued-Athménia (secteur de Constantine) a surpris un groupe rebelle dans un gourbi et l’a attaqué aussitôt avec une audace extraordinaire. Grièvement blessé au cours de l’attaque, est un magnifique exemple de courage et d’énergie. ”

Qui est en ligne?

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne

Accès Promotion

Copyright © Promotion Capitaine de Cacqueray